Parcoalpimarittime.it
« Torna versione grafica

Ceux qui courent et ceux qui rampent

Les reptiles du Parc

Les reptiles dans l'aire du Parc sont représentés par 8 espèces, dont la plus commune est le lézard des murailles (Podarcis muralis), que l'été on peut observer partout, mais notamment parmi les ruines et les rocailles. Le magnifique lézard vert (Lacerta bilineata), à la couleur verte brillante, bleutée sur la gorge des mâles en chaleur, est moins commun. Décidément très rare, enfin, est le lézard des souches (Lacerta agilis), signalé en peu de localités de la Vallée Gesso.

Un autre saurien très intéressant est l'orvet commun (Anguis fragilis), qui a évolué un corps serpentiforme où les pattes ne sont plus visibles, étant désormais atrophiées. Confondu avec un serpent, ce sympathique et pacifique lézard sans pattes est souvent tué impitoyablement par ignorance. Il vit dans des habitats boisés et frais et, tout comme les lézards, en cas de danger il est capable de trancher une partie de sa queue (un phénomène appelé autotomie) pour échapper à son prédateur.

Parmi les serpents, l'espèce la plus commune est sans aucun doute la couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus), présente jusqu'aux 1800 mètres d'altitude, suivie par la vipère (Vipera aspis), qu'on peut observer jusqu'à de hautes altitudes dans des habitats ensoleillés et riches en renfoncements. Moins commune, la coronelle lisse (Coronella austriaca) a une coloration très proche de celle de la vipère, avec qui on la confond souvent (avec des conséquences funestes pour la santé du malheureux reptile), même si elle est complètement inoffensive. Les observations de couleuvres à collier (Natrix natrix), sont occasionnelles. Il s'agit d'une espèce liée aux cours d'eau et aux étangs, où elle chasse les amphibies et les petits poissons.


powered by Frequenze Software
Ente di gestione Aree protette delle Alpi Marittime