Parcoalpimarittime.it
« Torna versione grafica

Le refuge le plus haut des Marittime

Le refuge Pagarì et la Maledia

L'aube sur la Maledìa (archive PNAM).

Le toponyme "Maledìa" évoque un lieu maudit: on raconte qu'autrefois ces terres hautes étaient un endroit fertile, où trois sœurs cultivaient et élevaient leur bétail. Mais un mauvais jour un hobereau local s'éprit de la plus belle des sœurs et il commença à lui faire la cour. Repoussé, par dépit il chassa les trois filles de leur maison. En s'éloignant, les sœurs prononcèrent une malédiction contre le méchant hobereau et les verts pâturages se transformèrent en roches stériles couvertes par la neige pour la plus grande partie de l'année.

En effet, l’amphithéâtre s'ouvrant aux pieds de la paroi nord-est de la Maledìa, un bouclier de roche haut de plus de trois cent mètres à pic sur le glacier du Pagarì, est un endroit fantastique et sauvage de haute montagne, un ensemble de pierre et de glace.

Plongé dans ce scénario, se dresse le refuge Federici-Marchesini al Pagarì, dont s'ouvre un vaste panorama sur tout l'arc alpin occidental, jusqu'au Mont-Rose. Dans les alentours, les chamois et les bouquetins sont très nombreux.


powered by Frequenze Software
Ente di gestione Aree protette delle Alpi Marittime