Parcoalpimarittime.it
« Torna versione grafica

Des routes et des fortifications militaires

Le Marittime fortifiées

La caserne en ruine de Valscura (R. Pockaj).

« Il n'est pas difficile de barrer nos montagnes : on doit jeter des montagnes de béton sur des montagnes de pierre », disait Mussolini à la veille de la Seconde guerre mondiale, l'époque des « nations murées ».
Mais d'autres avant lui s'étaient déjà mesurés à l'entreprise de rendre hermétiques les Marittime, des montagnes à la nature ambiguë : barrière naturelle pour les communications entre la Provence et la plaine du Pô et en même temps zone de passage. Inaccessibles mais perméables, obstacle et voie obligée. Au cours des siècles, des armées de tous les Pays ont parcouru les anciens tracés de ces montagnes et elles en ont bâtis de nouveaux, en laissant derrière elles des traces encore visibles : des postes de garde, des forteresses, des tranchées, des chemins muletiers... Chaque bourrasque politique était suivie par une tentative d'imperméabiliser les Marittime, sur lesquelles depuis 1860 se sont attestées les frontières de l'Italie. Des tentatives que l'histoire a démontré être toujours imparfaites, malgré les maintes exhortations à « fermer les portes de la maison », en rendant « un percement non seulement impossible, mais impensable ».

Dans les années 60, un professeur d'architecture écrivait : « pour le Mur Alpin de chez nous on ne dépensera pas trop de mots. Né par démonstration de propagande et dépourvu de toute intention militaire, il n'intéressait pas à l'époque ainsi qu'il n'intéresse personne aujourd'hui ». Il se trompait. Aujourd'hui, les restes des fortifications sont une raison de curiosité de plus pour les randonneurs, qui peuvent apprécier, en y arrivant à pied ou en VTT, aussi l'habileté de ceux qui bâtirent quelques-uns des plus beaux morceaux du réseau routier militaire des Alpes.

Casernes et forts militaires

Les Alpes Maritimes et ses fortifications

Partout où ils passent, les hommes laissent des traces sur leur chemin. Quand il s’agit de militaires, ces traces prennent le nom de fortifications, refuges, bunker, routes militaires. Il ...


powered by Frequenze Software
Ente di gestione Aree protette delle Alpi Marittime